Castle Forum RPG

Eh oui vous l'attendiez tous vous ne rêvez pas, Castle a été adapté en forum RPG ! Venez ici résoudre les enquêtes en compagnie de la belle et de la meilleure inspectrice de New-York ou avec l'écrivain le plus lu et envié de New-York...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Faucheuse à New-York [ Terminer ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arya Mentis
Artiste
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 23/08/2011
Age : 22
Localisation : En Compagnie d'un Cadavre

MessageSujet: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Jeu 25 Aoû - 19:09

Cette Nuit sans Lune, Sous les Etoiles de New-York une ville où je compte fonder ma nouvelle vie …
Le Vent frais d’une Nuit sans intempéries s’engouffrais dans mes Cheveux Noir d’ébène qui se confondais avec le ciel de cette Nuit.

Le Bras au dessus de La Portière de Ma 206 Gris Métallisée, je roulais sur Une National Deserte…
Je me sentais Libre …
Un Léger sourire marqua Mon visage, j’étais perdu dans mes pensés.
Des Pensés peu banale.
Mes Yeux Fixais L’arrivé a grand pas de la Ville de New-York, je poursuivis encore ma Route jusqu’au Bronx, les quartier mal famé remplis de mafieux.
Les Lumières, les Voitures , les Passants … Mon sourire Toujours Présent.
Je Stoppais la Voiture a un feu rouge pour laisser passer une Jeune Femme sur la passage piéton.

Je Murmurais tout bas …


- New-York, c’est votre Heure … La Faucheuse est Parmi Vous ! Dit-je avec un peu d’ironie.

Le Feu reprit sa Couleur Verte Eclatante, la Voiture redémarra brusquement.
Je fis de Grand détour , pris de Nombreux Carrefour pour finalement M’arreter dans un Hotel très peu fréquenté.

J’ouvris la Portière de la Voiture, mon pied gauche Chausser de Talon aiguille a lanière d’un noir Profond Toucha le Sol .
Je sorties intégralement de La voiture vêtu d’une Longue Robe de Soirée Rouge avec un dos Nu.
Je fis le tour de la voiture pour atteindre le coffre, l’ouvris et pris un sac noir et assez Grand.
Puis dans la fouler pris une Bouteille de Champagne et deux Verres.

Puis d’un pas calme, je me dirigeais vers le Petit Hôtel de passage, empreinte L’escalier.
En Marchant je frôlais les portes du bout du Doigts comme pour choisir ma cible.
Attirer par la Chambre Numéro 7 qui était habité, je frappa a La Porte apres quelle que seconde d’atente une Jeune Homme Torse Nu m’ouvris et me Souris.

Je posa me sac a Terre, le Regarda et Lui Dit D’une Voix Tendre


- Bonsoir, je suis Nouvelle dans cette Ville … ( Le Lui fit un regard Triste ) … Et je n’ai pas les Moyens de me Louer une chambre D’hôtel. ( Je lui tendis le Champagne et les Verres ) Mais çi cela ne te dérange pas, on pourrais la Partager.

Le Jeune Homme avait environ 25 Ans, seul.
Il avait les cheveux cours et d’un bruns profond.
Celui-ci me tendit la Mains et dit avec gentillesse et toujours avec un sourire sur mon visage en me Regardant de la tête au Pied.


- Evidement… Il y a de la place pour une Jolie Jeune femme telle que toi. Dit-il en me tendant la Mains.

- Je te remercie. ( Je rentre dans la Pièce en prenant soin de reprendre mon sac et sanslui prendre la mains)Je vais me Mettre A laise dans la salle de bains, j’en ai pour une Minutes. Dit Je en retirant mes chaussures.

Je m’avançais vers la Salle de Bains avec mon sac a la Mains, je pousse la Porte de la Celle-ci fouilla dans mon Sac.
Je me Vêtu de Gant de Cuir Noir et d’une Longue Cape et Capuche en Sois.
Je sortis de la salle de Bain en m’avançant vers le Lit et la table de Chevet ou le Champagne avait été Déposé avant mon entrer dans la salle de Bain.

Je Pris un des Verres, me Retourna vers l’homme qui s’été Installer sur le Lit.
Je m’avançait vers lui prudemment…

- Quelle est Ton Nom ? Dit Il en Me fixant.
- Un Nom Peu Commun … Lui Répondis Je.
- Mmhh… Tu es Bien Mystérieuse Murmura-t-il
- Et toi tu seras Un mystère Pour tous! Répondis Je avec de l’ironie.

L’homme avait une expression d’un compréhension sur son Visage.

- Tu vas très Vite le comprendre. Dis Je avec Un Grand Sourire.
Je commençais a L’embrasser Langoureusement quand pendant se temps je brisais le Verre sur le Bord du Lit.
- Tu es Un peu Maladroite Dit Il, suivit de quelle que rire.
Je Lui souris

- Non Pas du Tout ! Dit Je en Lui en lui plaçant le Verre Briser sous la Gorge.Maintenant, ( En lui souriant ) Viens avec Moi.
Le Jeune Homme Me suivit dans la Pièce, je lui dit de s’allonger sur le sol, Il prit cette action pour un jeu et s’exécute.

- C’est fou comment les Hommes S’on Bête ! Dit Je en rigolant.
Au Même Moment je posa le verre a Terre mis ma mains sur sa bouche pour lui signaler de se taire, pendant je sortis a couteaux attacher grâce a une lanière placé sur ma Cuisse.


D’un Geste Vif, je lui plante dans le cœur avec violence sans peur de me salir les mains, son Visage , son Regard exprimais la terreur et surtout sa naïveté .
Le Cœur dans son Torse, je le tenais Fermement en Attendant son Dernier Souffle qui Fu presque Instantané.
Ma Tunique et mes Gants Etaient toujours impeccable… Mais Pas pour longtemps.


- Ton Heure était Venu … car je l’ai décidé. Dit Je a son Cadavre en souriant.

Apres le Travail achevé… la Pièce impeccable pour effacer ma présence, la bouteille reprise par mes soins, les verres …

Le corps était la devant le Lit, au milieu de la pièce.
Le Cœur de la Victime avait été Retirer, a la place de celui-ci, un rouleau de parchemin avait été Placé avec soin.
Celui-ci indiquait ‘’ New-York, La Faucheuse est Parmi vous’’


Le Cœur se Trouvait nulle part, l’arme du Crime Inexistante …

En Ressortant de La chambre toujours vêtu de mes gants de cuirs plein de sang …
J’essuie ma mains volontairement sur la porte, celle-ci laissa une grande traîner de sang derriere elle.
Sur La Porte on pouvait Lire un message écris avec du sang.

‘’ Beckett ! Police de New-York ‘’


Un message volontaire, qui seras trouvée au Petit Matin Par le Gérant.
Je Montais dans ma voiture avec toute mes Affaires en plus d’une boite mystérieuse.
Toujours avec un sourire aux Lèvres.

Je Repris la Route et Dit Je :


- Au Suivant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine "Kate" Beckett
Chef d'équipe
avatar

Messages : 658
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Avertissement:
0/3  (0/3)
Lien/Affiniter :
Légende Lien :

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Jeu 25 Aoû - 20:52

    Je dormais bien tranquillement au fond de mon lit avec la couverture remontait jusque sous le menton quand une sonnerie de téléphone retentit dans la chambre. Je poussa un grognement et enfoui ma tête sous l'oreiller. Au bout de deux minute la sonnerie s'arrêta, je poussa un soupir de soulagement et repartit dans les bras de mon ami Morphée. Malheureusement pour moi le téléphone et son complice revenir a l'attaque.

    - Non mais c'est pas ! On peut pas dormir en paix dans cette ville !

    Je sortit ma tête de dessous l'oreiller et pris mon téléphone pour criait sur la personne qui haussait me réveillait un dimanche matin. Quel ne fut pas ma surprise quand je vis le correspondant, celui même qui m'avait obliger a restait j'ai moi.

    - Capitaine ?
    - Désoler de vous réveillait lieutenant mais on a besoin de vous.
    - Maintenant ? Je vous rappelle qui c'est vous qui m'avait forcer a restait j'ai moi.
    - Oh oui ! Je m'en rappelle très bien, il a fallut que je menace de vous suspendre pour que vous acceptait.


    Moi aussi je m'en rappelais très bien, il avait fallu une heure pour me faire entendre raison. Grâce a une menace soi disant passant.

    - Que puis je pour vous ?
    - On a un eu un meurtre dans lequel on a besoin de vous.
    - Bien, ou dois je allait ?
    - A l'hôtel « Grand voyage «  dans le Bronx.
    - Bien je préviens l'équipe et j'arrive.
    - Merci lieutenant.


    Une fois que le capitaine est raccrochait je tapa un texte que j'envoya a toute l'équipe. Esposito, Lanie, Ryan et Rebecca. Une fois le message envoyer, je chercha un contacte dans mon répertoire. Une fois trouver je lança la communication. Au bout de trois sonnerie une voix endormit me répondit.

    - Castle …
    - Allez debout l'écrivain on a un meurtre.
    - Beckett ?
    - Non c'est le pape ! Bien sure que c'est moi, bon vous venez oui ou non ?
    - Sa ce passe ou ?
    - A l'hôtel «  Grand voyage «  dans le Bronx.
    - Bien je vous retrouve la bas.

    Je raccrocha puis me leva en directions de mon dressing. Une fois devant je pris un jean, une chemise blanche avec des manches courte, des sous vêtement blanc, une veste de cuir noir et pour finir le tout des talons noir. Une fois les vêtement en main je pris la direction de ma salle de bains pour prendre une douche bien froide qui me réveillera. Une fois habiller, bien coiffer et un peu maquillait je retourna dans ma chambre pour enfiler la montre de mon père et le collier avec la bague de ma mère. Puis j'accrocha a ma ceinture mon arme, mon badge et mes menottes. Une fois prête je jeta une dernier coup d'oeil dans le miroirs de mon entrez, pris mes clés de voiture même si j'aurais préférait prendre celle de ma moto et sortit de chez en pensant a bien fermer mon sanctuaire. Direction ma voiture, une fois dans celle ci je mis le contacte, la radio et pour finir le gyrophare en marche.

    Une demi heure me suffit pour arriver sur les lieux du crimes, qu'elle fut pas ma surprise quand je vis la voiture du capitaine ainsi que cinq voiture de police. Je me gara, sortit de ma voiture et me dirigea vers le policier en uniforme qui gardait l'entrez de l'immeuble. Une fois mon badge montrait, il me souleva le ruban jaune et me laissa entrez.
    Une fois a l'intérieur je pue voir que mes collègues était déjà au travaille. Esposito parlait a un homme d'une cinquantaine d'année qui semblait très bouleversait. Il devait s'agir de gérant. Quand a Ryan lui parlait avec des policier en uniformes, quand il me vit il se dirigea vers moi.


    - Salut patron !
    - Salut Ryan !
    - Bon je te fais le topo. Esposito interroge le gérant, c'est lui qui a trouver le corps. Lanie est la haut a coter du cadavres quand a moi je vais interroger les autres locataires.
    - Bien ! C'est ou ?
    - Premier étage, chambre 7.
    - Ok , a tous a l'heure.
    - Ah et une dernier chose, j’espère que tu as le cœur bien accrocher.

    Ryan partit en me lança cette phrase qui me disait rien de bon. Je me dirigea donc vers l'étage ou plusieurs policier en uniformes empêchait les gens de sortir de leur chambres. Une fois devant la chambre je comprit enfin pourquoi Ryan m'avait lancer cette phrase.
    Juste devant moi sur la porte, était écrit mon nom avec du sang. Une frisson me parcourue l'échine mais je me reprenais vite car j'avais du boulot. Je me dirigea donc vers Lanie qui inspectait le corps.


    - Bonjours Lanie, tu as quoi pour moi ?
    - Salut Kate. Alors, il s'agit de Robert Vetra. Homme de 25 ans cheveux court bruns en très bonne santer. Il aurait put vivre longtemps si on ne lui avait pas enlever une chose importante.


    En effet je pue remarquer que sur sa poitrine un trou béant dans lequel se trouver un parchemins. Tous en mettant mes gants je répondis.

    - On lui as arracher le cœur ?!
    - En effet, on l'a même remplacer par un petit mots. J'attendais que tu arrive car j'en déduis a ce qui as sur la porte que ce message était pour toit.


    Je regarda Lanie puis prit le parchemins et l'ouvrit, voyant Esposito et Castle rentrez je lis a voix haute le message.

    - New-York, La Faucheuse est Parmi vous
    - Houla sa fait froid dans le dos.


    Tous le monde était du même avis que Castle. Lanie et mes collègues me regarder avec un air inquiet et je comprenais pourquoi. Un autre fous venez d'arriver en ville et c'est avec moi qu'il avait décidait de jouer. Me reprenant je me levais et mis le parchemins dans une poche en plastique.

    - Esposito tu donnera sa aux scientifique qu'il cherche des empreintes ainsi que dans toute la pièces . Mais au faite comment ce fait t'il qu'il n'y a pas plus de sang ici.
    - La pièce a était nettoyer de fond en comble, aucune empreintes, pas trace d'ADN, rien !
    - Et les vidéo de surveillance ?
    - Il y en a aucune.
    - Vous voulez me faire croire qu'on a rien sur la personne qui a fait cela !


    Le silence qui fit place dans la salle voulait tout dire. On avait un fous dans la ville est rien pour l'identifier. Je sentais que cette affaire aller me rendre folle.

_________________
Vive Castle et le couple Castle/Beckett


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://castle-rpg.forumgratuit.org/
Lanie Parish
Médecin légiste
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 22
Localisation : 12ème district

Feuille de personnage
Avertissement:
3/3  (3/3)
Lien/Affiniter :
Légende Lien :

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Jeu 25 Aoû - 22:21

Un meurtre venait d'être commis à A l'hôtel " Grand voyage " dans le Bronx, ont pourra dire que la victime n'aura pas fait un long voyage.
Le meurtre la laissa perplexe, elle n'avait pas vu une tel horreur depuis sa naissance.
L'homme en question avait 25 ans il se prénomait Robert Vetra les cheveux court brun et il était en bonne santé enfin jusqu'a qu'une meurtrière sans coeur lui vole son coeur pour une raison X. Ont lui aurait pas volé son coeur il aurait plus vivre quelques mésaventures avec les femmes et avoir le coeur brisé mais le déstin en a choisit autrement.
Ce qui inquietté Lanie c'était non seulement le mot trouvé à la place de son coeur, c'est à dire : ’ New-York, La Faucheuse est Parmi vous’’ Mais ce qui l'inquietté plus c'était de voir ’ Beckett ! Police de New-York ‘’ ensanglenté sur la porte. Ca lui faisait froid dans le dos, que quelqu'un portait interêt à sont amie.
Elle lui lançait un regard inquiet qui en disait long.
Puis elle planta son termomètre dans le foie de Mr Robert, je doute qu'il aurait aimé ça de son vivant, c'est bien pour ça qu'on fait que ça au mort d'ailleurs.


- D'après la température de son foie il serait mort il y a environs deux trois heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathanfillion.skyrock.com/
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Ven 26 Aoû - 13:49

Une soirée pas comme une autre, un meurtre de très grande envergure venait de frapper en plein New York dans le Bronx. Le pire de tous, c’est lorsque Javier venait de découvrir le mot sur la Porte. Il n’aimait pas du tout la tournure que prenait cette affaire. De plus, il s’agissait de son amie Kate. Il n’aimait pas du tout. Cela devenait vraiment personnel.
On peut décrire ce genre de personnes : narcissique avec un égo surdimensionné, confiant…Enfin Javier n’était pas bon profileur. Rebecca pourrait les aider, en leur donnant un profil du tueur.

Enfin, il retrouva son ami Ryan. Ils décidèrent d’aller interroger divers personnes. Javier se retrouva face au gérant. Il lui pose quelques questions classiques comme « avez-vous entendu des bruits ou vu quelque chose d’étranges ? » ou encore « connaissiez-vous l’homme qui séjourné dans cette chambre ? »

Enfin, Javier avait eu peur d’information sur l’individu. Il appela et demanda tout de même au central de rechercher Robert Vetra. Après quelques minutes au téléphone et de quelques notes sur son calepin, il raccrocha et partit en direction de la chambre d’hôtel.
Beckett ainsi que toute l’équipe était déjà réunis. Esposito écouta attentivement les ordres de Beckett. Celle-ci donna quelques preuves pour la scientifique. Les seuls soucis, c’est qu’on n’avait rien. Aucunes empreintes, aucunes vidéos de surveillance selon le gérant. Rien, pas le moindre indice. Tout se repose sur les inscriptions. Après un silence gênant, Esposito tenta de parler


- Concernant la victime, Robert Vetra, 25 ans, il était un jeune diplômé. Il vient normalement du Connecticut. Selon mes renseignements, il est venu ici à New York pour un emploi. Il n’a aucune infraction routière ou criminelle. C’est un homme clean.
Selon le gérant, il n’avait aucun problème avec lui. Il avait même payé sa chambre pour deux nuits. Si vous le souhaitez, Ryan et moi on irait interroger la famille ?


Javier apporte quelques détails, mais rien d’important pour l’affaire. Il écouta attentivement Lanie qui estima l’heure de la mort. Ensuite, il posa son regard vers Beckett. Il était désolé pour son amie. Il n’osa pas lui dire qu’il s’agissait d’un meurtre ayant aucun rapport avec la victime. La seule personne qu’on doit s’intéresser, était Kate Beckett. Puis il reprit, en se posant une question à voix haute:

-Seulement deux / trois heures, le tueur est peut-être dans les parages encore ?

Néanmoins, il le pensait. Ce genre de tueur aimait regarder et participer à l’enquête. Surtout pour brouiller les infos…. D’ailleurs, si la personne avait écrit le nom de Kate Beckett sur la porte, il voulait surement voir sa réaction…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard " Rick " Castle
Ecrivain
avatar

Messages : 639
Date d'inscription : 23/04/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Ven 26 Aoû - 16:50

La journée précédente avait été éprouvante pour Ricky. Avec aucune enquête sur les bras, il n'était pas avec la fine équipe du 12e et cela le manquait plutôt. Au lieu de ça il avait eu droit à une séance de coaching gratuit pour " comment se débarrasser de son affreuse belle mère 8e édition " alors qu'il n'avait jamais connu les belle-mères de ses épouses et il s'en contre-fichait. Merci à la maison d'édition qui lui avait offert ce coaching gratuit parce que les ventes du dernier Nikki Hard prenaient des sommets...

De plus il a du subir TOUUUTTEEEE la soirée les jérémiades de sa mère sur le dernier opéra qu'elle a vu avec son nouveau copain (qui avait dans les 80 ans au passage) comme quoi les performances de l'actrice principale étaient pas trop mal mais que par contre le reste de la pièce était d'une nullité horrible et sans nom, l'acteur principal sans arrêt à essayer de se chauffer la voix parce que tout castrat qu'il était sa voix ne portait pas assez.

Sa fille Alexis n'était pas arrivée de la soirée ce qui avait été d'un ennui mortel pour le pauvre père qu'il était parce qu'encore elle aurait été là Castle aurait pu supporter sa mère mais seul... Il ne savait pas comment il avait réussi à tenir la soirée comme ça et c'était vers minuit qu'il avait réussi à aller dans son plumard adoré et d'en fermer l’œil pour ne le rouvrir qu'à l'hiver prochain.

Enfin l'hiver prochain... Ça c'était ce qu'il pensait l'écrivain mais en fait il allait être réveillé plus tôt beaucoup plus tôt... Vers personne-ne-sait-l'heure-qu'il est son portable se mit a sonner. Il mit un peu de temps pour dégoter son mobile et regarda. Beckett l'appelait. Sans plus tarder il décrocha:


- Castle …
- Allez debout l'écrivain on a un meurtre.
- Beckett ?
- Non c'est le pape ! Bien sure que c'est moi, bon vous venez oui ou non ?
- Sa ce passe ou ?
- A l'hôtel « Grand voyage « dans le Bronx.
- Bien je vous retrouve la bas.


Ohhh un meurtre se dit Castle enfin les affaires reprennent ! Encore un peu engourdi de fatigue il sauta dans ses vêtements et son manteau et sortit en trombe de son loft claquant la porte. Il prit un taxi qui le déposa dans le Bronx. Cela ne fit ni chaud ni froid à Castle mais le chauffeur voulu vite repartir en vitesse. Le quartier était déjà bouclé par les types en uniforme et les barrages étaient déjà en place. Comme Castle était déjà connu du milieu il put passer jusqu'à la scène de crime. Il croisa Ryan et Esposito qui lui firent un briefing rapide mais leur regard était pas très rassuré. Castle arriva en relevant un sourcil et salua Beckett en arrivant. Celle-ci leur dit " New-York la Faucheuse est parmi vous."


- Houla ça fait froid dans le dos.

Castle se balada un peu dans la chambre, manquant de renverser la valise de Lanie au passage. La chambre avait minutieusement été nettoyée donc le criminel ne voulait pas laisser de traces. Il savait donc pertinemment ce qu'il faisait et devait donc être particulièrement barjo... Castle se retourna regardant Beckett.

- Bon on sait que c'est un fou car d'une part il a ouvert le bide à ce pauvre homme pour en extraire le coeur. Mais aussi il est n'est pas fou dans le sens où il a bien nettoyé la scène de crime car il savait que nous allions débarquer et ne voulait pas laisser de traces à part le cadavre et les mots écrit en sang. On a peut être affaire à un descendant des Aztèques ? Les Aztèques pour vénérer leurs dieux arrachaient le cœur de leurs prisonniers et leur offrait sur un autel sur une pyramide. Enfin bon là y a ni pyramide, ni autel, ni trace de quelconque rituel ou quoi...

_________________


" Donnez moi la fessée pour me punir je l'ai bien mérité... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://castle-forum-rpg.forumgratuit.org
Rebecca L. Anderson
Agent de liaison
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Ven 26 Aoû - 17:31

Sérieuse, comme toujours : Rebecca arriva sur la scène de crime. Elle n'était pas censé reprendre le travail mais elle en avait marre de tourner en rond dans son appartement. En plus Javier lui manquait. Elle téléphona à Javier et négocia pour qu'il lui donne l'adresse du meurtre. C'est ainsi qu'elle héla un taxis et s'y rendit. Elle ne pouvait pas conduire avec son bras en écharpe. Deux mois avant, elle et Beckett s'étaient fait enlevé et son épaule avait eu un grand problème. Elle avait donc son bras en écharpe pour encore quelques mois et faisait de la rééducation pour celui-ci. Quant à Javier sa relation avait quelque peut évolué avec lui. Toute l'équipe était au courrant depuis son enlèvement et n'hésitaient pas à taquiner le jeune couple sur ça. La seule règle qu'ils avaient eu était de rester sérieux au bureau et ne pas trop s'emporter.

Rebecca avait beaucoup changé, elle allait très souvent rendre visite à ses collègues au bureau pour leur faire un petit coucou et s'était même excusée de son attitude lors de son arrivé dans l'équipe. Et puis tout était allé très vite, l'équipe lui avait rapidement pardonné et elle commençait à devenir très amis avec eux.

Lorsqu'elle arriva sur la scène de crime, elle paya le taxis et alla vers Kate et toute l'équipe. Elle avait son arme et son badge sur sa ceinture de pantalon.


« Bonjour tout le monde ! Dit-elle joyeusement. On a quoi aujourd'hui ? »

Sentant les regards de l'équipe, elle les regarda un par un et sourit.

« Je sais que vous ne m'attendiez pas si tôt mais j'en avais marre de tourner en rond chez moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Mentis
Artiste
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 23/08/2011
Age : 22
Localisation : En Compagnie d'un Cadavre

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Ven 26 Aoû - 19:12

J'aurais Temps aimé voir Beckett et son equipe de choc sur la scene du crime.
Mais malheuresement, le secteur est trop surveiller, je m'enfuis discretement pour rejoindre Mannathan Le Lendemain Matin.
Mais Avant de partir ...

Sans me faire remarquer, je coinssa une lettre derriere l'essuie-glace de la voiture de Beckett.
Puis Repris Tranquilement le Route sans me faire Prendre ...


Je vais enfin Pouvoir Passer au Suivant !

Lettre:


'' Bonne Enquete Beckett,
J'aurais aimer t'observer d'avantage mais j'ai été obligé de partir
Cherche pas a me retrouver dans le Bronx Je suis proche de Manathann
En Esperant que Le Beau Gosses D'ecrivain ne te derange pas trop
Je vais T'aider, ce qui va être la seul fois evidement ...
Je suis Une Femme, une meurtriere ...
Une Artiste et tu vas faire partis de mes oeuvres indirectement

Je te defis Beckett !
Tu vas t'en mordre les doigts comme Jamais
Arrête Moi ou sinon mon Prochain Meurtre A Manathann seras Réelle
Malheuresement ... pour toi ...

Signé : La Faucheuse ''


HRP : Désolé c'est cours Mais Kate ma dit de donner quelle que indice ce n'est pas grand chose mais c'est pas fini =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine "Kate" Beckett
Chef d'équipe
avatar

Messages : 658
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Avertissement:
0/3  (0/3)
Lien/Affiniter :
Légende Lien :

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Ven 9 Sep - 14:58

    Le silence durait depuis un moment quand Esposito le brisa en me donnant des infos sur notre victimes qui venait d'arriver sur New York. Il aurait peut être mieux fait de restait j'ai lui.

    - Non laissez je m'occuperai de la famille. Vous deux retournez au poste et cherchait moi si il avait des ennemis lors de ces études ou avant de venir sur New York.

    C'est a ce moment la que Lanie nous avertit que la victime devait être mort au grand maximum il y a trois heures. Esposito nous fit remarquer que l'agresseur était peu être encore sur les lieux. J'envoi donc des hommes en uniformes faire un ronde dans les environs a la recherches d'une personne qu'ils leur sembleraient suspect. C'est a ce moment que Castle se prit dans les pieds dans la valise de Lanie. Je me tourna vers lui et lui lança un regard blaser. Il se tourna vers nous et nous sorti un discours digne de lui. Je leva les yeux au ciel quand il parla d'Aztèques, de sacrifice et compagnie. Heureusement que Rebecca apparut a ce moment et lui coupa le sifflet. Je me tourna vers elle est la salua d'un signe de tête, toute l'équipe était au complet tant mieux. L'enquêtes pouvait vraiment commençait. J'allais parler quand je vis un homme en uniformes rentrez en courant et me tendre un lettre. Je pris la lettre en main et me tourna vers l'équipe qui me regardait.

    - L'agent O'neill vient de trouver cette lettre coincer derrière mon essuie-glaces.J'ouvrit la lettre et la lue devant toute l'équipe.Bonne Enquete Beckett,J'aurais aimer t'observer d'avantage mais j'ai été obligé de partir. Cherche pas a me retrouver dans le Bronx Je suis proche de Manathann. En Esperant que Le Beau Gosses D'ecrivain ne te derange pas trop
    Je vais T'aider, ce qui va être la seul fois evidement ...Je suis Une Femme, une meurtriere ...Une Artiste et tu vas faire partis de mes oeuvres indirectement
    Je te defis Beckett ! Tu vas t'en mordre les doigts comme jamais. Arrête moi ou sinon mon prochain Meurtre, a Manathann, seras réelle, malheureusement ... pour toi ...

    Signé : La Faucheuse


    Un frisson me parcourue le dos suivit d'un silence. Je rangea la lettre dans un pochette a preuve et dit a toute l'équipe de me rejoindre au poste en salle de réunion. Bien sure Castle rentra avec moi. Une fois au poste je déplaça notre tableaux blanc dans la salle de réunion et le remplit avec ce que nous avions, sa veut dire peu en attendant l'équipe. Une fois que tou le monde fut installer je me leva et commença a parler de l'enquêtes.

    - Bien ! Notre victimes et un jeune homme de 25 ans se nommant Robert Vetra. Il vient juste d'arriver sur New York. Esposito a discuter avec le gérant qui nous a apprit qu'il y avait aucun problèmes avec lui, qu'il était clean. Ryan n'a trouver aucun cassier judiciaire a son nom. Lanie m'as informer qu'il était mort pendant la nuit, elle ne connait pas encore l'heure exacte. Sinon c'était un homme en bonne santer. Plus tard une lettre fut déposer sur ma voiture et c'est l'agent O'neill qui me la transmit. Je n'ai pas besoin de la relire je pense. Nous savons donc que nous avons affaire a une femme qui prend les meurtre comme des œuvres d'Art. Nous savons aussi que son prochains meurtre aura lieu a Manhattan. C'est tout ce que nous avons ! Pour commencer Castle et moi nous allons parler a la famille, Esposito et Ryan fait moi des recherches plus approfondit sur lui et cherchait moi si il avait des ennemis même si je pense que sa servira a rien. Quand a vous Anderson cherchait moi si il a une femme plus exactement une artiste qui vient d'arriver sur New York et qui serait a Manhattan, je sais c'est peu mais on pas d'autre solutions. Des questions ?

_________________
Vive Castle et le couple Castle/Beckett


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://castle-rpg.forumgratuit.org/
Lanie Parish
Médecin légiste
avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 19/08/2011
Age : 22
Localisation : 12ème district

Feuille de personnage
Avertissement:
3/3  (3/3)
Lien/Affiniter :
Légende Lien :

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Dim 25 Sep - 21:24

Esposito nous informa que la victime se prénomait Robert Vetra qu'il avait 25 ans et était jeune diplomé.
Lanie regarda a présent le corps sans vie de se prénomé Robert, ca l'avait démoralisé pendant quelques secondes de savoir qu'il était plus jeune qu'elle. Il aurait plus avoir tellement de chose a vivre... Mais la vie en avait décidé autrement. Elle c'était perdu dans ses pensées et repris le fil de la conversation au moment ou esposito dit qu'il avait même payé sa chambre pour deux nuits. Et que si Beckett le souhaité Ryan et lui iraient interroger la famille de la victime.
Beckett répondit qu'elle s'occuperait de la famille, puis elle demandait à Ryan et Esposito de retourner au poste pour lui chercher si il avait des ennemis.
Quand Castle se mit à se balader dans la chambre, il manqua de renverser la valise de Lanie, ce qui lui valut un regard noir de la part de la légiste, qui n'était pas dans son assiette, par le spectacle que lui offrait le corps. Puis il nous fit part de sa thérorie, j'aurais aimé qu'il ai tord. Puis sa veste d'écrivain réaparut, Lanie regarda le plafond et se dit " c'est pas possible ", quand il dit " qu'ils avaient peut-être affaire à un décendant des Aztèques " Puis elle s'égarra encore en pensant tout fort.


- Quel genre de personne, peut faire vivre se calvère à un humain ?

Puis Rebecca fut sont arrivé. Elle salua tout le monde d'un ton joyeux, puis elle demanda ce qu'il y avait.
Lanie pensa qu'elle ne garderait pas son sourire longtemps à la vu du corps.
Puis Reb dit qu'elle savait qu'on ne l'attendez pas de si tôt mais qu'elle en avait marre de tournez en rond chez elle.
C'était compréhensible, mais malheureusement c'était pas une affaire des plus joyeuse et facile.
Puis un homme en uniforme la ressorta de ses pensées pour une énième fois. Beckett nous informa que l'agent avait trouvé la lettre qu'elle tenait entre ses mains, coincer derrière son essuie glaces. Elle ouvrit la lettre et la lu devant nous.
Elle faisait froid dans le dos...
Lanie ne put s'empecher de lancer un regard inquiet à Beckett, car cette lettre voulait dire qu'elle les observé. Au moins cette lettre nous apprenait que c'était une femme qui avait commis le meurte, et l'indice du lieu de son prochain meutre. Cette femme était une grande malade et valait mieux l'arreter avant qu'elle continue a tuer.
Puis Beckett résuma brièvement.
Notre victime est un jeune homme de 25 ans se nommant Robert Vetra. Qu'il venait juste d'arriver à New York. Esposito avait discuté avec le gérant qui avait pus leur apprendre qu'il n'avait aucun probleme et qu'il était clean, qu'il n'avait aucun casié judiciaire à son nom. Puis elle dit que Lanie lui avait informé qu'il était mort pendant la nuit, sans d'heure exacte pour le moment. Et qu'il était en bonne santé hormis le fait qu'il était mort. Que plus tard une lettre avait été déposé sur les essuie glaces de la voiture de Beckett et que l'agent O'neill lui avait transmit. Elle dit qu'elle pensait ne pas avoir la peine de le relire. Elle dit que maintenant on savait qu'on avait affaire a une femme, et que le prochain meurtre se déroulerait à Manhattan. C'était tout ce que nous savions, c'était mince, mais c'était toujours mieux que rien. Beckett dit que Castle et elle iraient parler à la famille puis elle demandait à Esposito et Ryan de lui faire des recherche approfondit sur la victime et d'en profiter pour chercher s'il avait des ennemis bien qu'elle pensait que sa servirait à rien. Puis elle dit a Anderson de lui chercher s'il y avait une femme plus exactement artiste qui venait de s'installer à New York, plus exactement à Manhattan. Lanie pensa que c'était une bonne piste à explorer. Elle n'était pas flic mais elle éspérait et pensait que cette piste aboutirait sans doute sur quelque chose. Puis elle demandait si ont avaient des questions.
Elle commença a ranger ses affaires, dans sa valise. Puis elle regarda Beckett.


- Je t'appelerais dès que j'en serais plus sur l'heure du décès.

Puis elle demanda à l'assistant legiste de l'aider à porter le corps pour le mettre sur le brancard. Elle recouvrit le corps d'une bache noir, pour éviter que les personnes croise le ragard et le corps du mort, qui pourait causé de nombreux choc émotionnels. Puis elle partie de la scene du crime avec le corps qui ne tarda pas à se trouver dans le véhicule du legiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nathanfillion.skyrock.com/
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Lun 26 Sep - 22:12

Enfin une longue nuit qui se déroulait…Malheureusement, Esposito était de plus en plus inquiet. Beckett était bien visée sur cette enquête, le mot sur la porte et la lettre lui faisaient froid dans le dos. Maintenant ils savaient qu’il s’agissait d’une femme. Une tueuse en série. Pourquoi en avait-elle après kate ? Une querelle d’adolescente, le pouvoir…Enfin, il s’imaginait bien le genre de fille bimbo que Kate détestait en fac et qui avait tous les mecs à ses pieds. Un jour la bimbo veut sortir avec un gars mais celui-ci refuse et préfère être avec Kate… Puis la bimbo décide de se venger quelques années plus tard en tuant des hommes…

D’ailleurs, Esposito commençait à trop réfléchir à la Castle. Cet homme l’avait infecté. Maintenant, il émet des théories tout aussi idiotes. Il faut qu’il en parle à Ryan… Il faut qu’il débarrasse de ce virus... Ce n’était pas drôle pour un flic comme lui. Il a un tout petit peu honte…

Il écouta attentivement les ordres de Beckett, d’ailleurs, il s’est mis à la tâche aussi rapidement que possible. Il avait déjà trouvé quelques éléments du dossier. Il espérait que les autres aurait trouvé des pistes plutôt concluantes.
Après quelques heures, il interpella tout le monde qui se trouvait dans la salle… :


-Yo, j’ai quelques trucs.


Javier se pointa devant le tableau et commença à écrire sur la ligne de temps mais aussi sur un petit coin du tableau d’autres indices.

-Bon j’ai eu la scientifique. Il n’y a aucune empreinte, aucune preuve dans la chambre d’hôtel. En ce qui concerne la lettre, non plus, il s’agit d’un papier normal avec aucune empreinte… La tueuse a été prudente.

Sinon, Beckett, je me suis renseigné si notre type avait des ennemis. Comme tous étudiants dans une fac, il s’est bagarré avec un autre gars. Je crois que c’est pour une histoire de filles. On va vérifier tout de même…

Sinon, j’ai peut-être une piste, devinez dans quoi notre homme étudiait ?

Eh oui, vous aviez bien raison, dans le domaine de l'art. Peut-être que notre tueuse est une étudiante en Art qui ne s’est pas comment montrée à ses professeurs ses « Horribles talents » qu'elle a appris par le seul et l'unique Frankenstein


Finalement, il voulait finir son petit monologue avec une touche d’humour… pas policière mais....très castliens Nom de Dieu, décidement ça ne vas pas bien chez lui. Enfin, il s’approcha doucement vers Beckett. Il voulait juste lui faire une remarque sans que les autres y écoutent. Il lui dit:

-Beckett, n’était pas prudent de voir si vous aussi vous avez des ennemies ? Regardez, la tueuse vous a envoyé deux messages, et honnêtement, je crois qu’il y a aussi un lien avec vous…avec tous mes respects, kate.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard " Rick " Castle
Ecrivain
avatar

Messages : 639
Date d'inscription : 23/04/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Mar 27 Sep - 20:12

Personne ne fit de commentaires sur sa théorie des sacrifices humains aztèques mis à part peut être Beckett qui se contenta de lever les yeux au ciel. Il s'attira les foudres silencieuses de Lanie en ayant failli renversé sa valise de légiste mais quant aux autres ils ne firent aucun mouvement ou réaction du moins Castle n'en avait pas vu. Puis le corps fut évacué par la légiste, la scène de crime ré-inspectée pour tenter de trouver d'autres éléments tandis que la fine équipe du 12e devait retourner au post car Beckett les conviait tous pour faire le premier briefing de l'enquête. Lorsqu'il monta dans la voiture avec Beckett et durant tout le trajet qui fut silencieux, la jeune femme émettait cette tension permanente avant l'enquête. Ce n'était pas la tension habituelle c'en était une autre car cette fois on s'en prenait directement à elle c'était Beckett la cible. Castle n'avait pas oublié l'enquête sur le fou qui confondait Beckett avec Nikki Heat...

Arrivé au poste et avec toute l'équipe, la policière commença à résumer environ tout les éléments qui ont été trouvés pour l'instant. Un jeune homme sans histoire qui ne demandait qu'a s'épanouir dans la vie et une dégénérée qui prend les meurtres pour des œuvres d'art a croisé son chemin... Triste destin. Castle en était déçu car cela voulait peut être dire que sa théorie aztèque tombait à l'eau. Puis comme aucune question n'était posée chacun se mit au travail et commença à collecter des infos. Castle se retrouva donc seul avec Beckett. Il commença à échafauder d'autres théories avec elle.


- Un jeune homme qui se fait avoir par quelqu'un qui se considère artiste... Alors soit notre homme a fait rentrer une vagabonde dans son appartement ce qui me semblerait insensé soit ce devait être le coup de l'amie traitresse... personnellement je n'y crois pas. Il n'y a pas de trace d'effraction ou alors ça veut dire que notre tueuse sait changer une serrure sans laisser de traces et deux en trois mouvements. Donc il la connaissait ou elle a pu rentrer sans effort.

Beckett fit quelques commentaires supplémentaires sur ce que venait de dire Castle lorsque celui-ci la regarda gravement.

- Vous êtes menacée Beckett on vous en veut personnellement quelqu'un vous en voudrait à ce point ? Vous n'avez pas fait de choses méchantes que je sache ? Ou alors c'était comme l'autre fou qui vous prenait pour Nikki Heat ce n'était qu'une forme de jeu...


Beckett allait répondre lorsque Esposito débarqua avec d'autres infos. Lorsqu'il eut finit Castle en profita pour lancer.


- Voila je le savais il l'a connu à la fac il s'est bagarré avec un autre gars parce qu'il avait des visées sur elle mais comme la bagarre avec l'autre rival ne suffisait pas la fille en profite pour rajouter sa touche personnelle: le meurtre !


_________________


" Donnez moi la fessée pour me punir je l'ai bien mérité... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://castle-forum-rpg.forumgratuit.org
Arya Mentis
Artiste
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 23/08/2011
Age : 22
Localisation : En Compagnie d'un Cadavre

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Mer 28 Sep - 19:33

HS :

Désolé mais Castle si tu relise bien mon RP cette Homme je ne le connaissais Pas c'etais Juste pour Attirer Beckett Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard " Rick " Castle
Ecrivain
avatar

Messages : 639
Date d'inscription : 23/04/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Mer 28 Sep - 19:44

HRP: je le sais bien Arya mais je me mets dans la tête de Castle car il ne sait pas ce qui s'est passé ;)

_________________


" Donnez moi la fessée pour me punir je l'ai bien mérité... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://castle-forum-rpg.forumgratuit.org
Arya Mentis
Artiste
avatar

Messages : 179
Date d'inscription : 23/08/2011
Age : 22
Localisation : En Compagnie d'un Cadavre

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Mer 28 Sep - 20:00

HS :A Dak' J'avais mal Compris Désolé Jcroyais que vous avez trouver comme info Que je le connaissais ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katherine "Kate" Beckett
Chef d'équipe
avatar

Messages : 658
Date d'inscription : 26/04/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Avertissement:
0/3  (0/3)
Lien/Affiniter :
Légende Lien :

MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   Mar 11 Oct - 16:50

    Comme personne ne posait de questions je fis signe que la réunion était terminer. Tout le monde pris ces affaires et sortir pour travailler sur l'affaire. Quand a moi je me dirigeait vers mon bureau suivit de près par Rick. Une fois assis Castle en profita pour me parler.

    - Un jeune homme qui se fait avoir par quelqu'un qui se considère artiste... Alors soit notre homme a fait rentrer une vagabonde dans son appartement ce qui me semblerait insensé soit ce devait être le coup de l'amie traitresse... personnellement je n'y crois pas. Il n'y a pas de trace d'effraction ou alors ça veut dire que notre tueuse sait changer une serrure sans laisser de traces et deux en trois mouvements. Donc il la connaissait ou elle a pu rentrer sans effort. 

    - Vous avez Castle nous le femmes avons un certain pouvoir de persuasion sur le hommes pour que ceux ci nous ouvre leur porte sans se douter de rien. Alors du fait qu'elle est fait le coup de l'amie traîtresse c'est fort possible.

    - Vous êtes menacée Beckett on vous en veut personnellement quelqu'un vous en voudrait à ce point ? Vous n'avez pas fait de choses méchantes que je sache ? Ou alors c'était comme l'autre fou qui vous prenait pour Nikki Heat ce n'était qu'une forme de jeu...


    J'allais répondre quand Esposito arriva a notre niveau pour me faire part des résultat de ces recherches. Je me tourna donc vers lui ainsi que Castle et lui fit signe qu'il pouvait parler.

    -Bon j’ai eu la scientifique. Il n’y a aucune empreinte, aucune preuve dans la chambre d’hôtel. En ce qui concerne la lettre, non plus, il s’agit d’un papier normal avec aucune empreinte… La tueuse a été prudente.

    - Cela c'était a parier. Vue comme personne n'a rien vue n'y entendue on devait bien se douter qu'elle n'avait laisser aucune trace.

    -Sinon, Beckett, je me suis renseigné si notre type avait des ennemis. Comme tous étudiants dans une fac, il s’est bagarré avec un autre gars. Je crois que c’est pour une histoire de filles. On va vérifier tout de même…

    - Tu as raison. Vous irez toi et Esposito parler avec ce gars pour en savoir plus sur cette histoire et si il s'agit bien d'une histoire de fille demande lui l'identité de cette dernier pour qu'on puisse l'interroger plus tard.

    - Sinon, j’ai peut-être une piste, devinez dans quoi notre homme étudiait ?

    - Dans l'art ?!

    - Eh oui, vous aviez bien raison, dans le domaine de l'art. Peut-être que notre tueuse est une étudiante en Art qui ne s’est pas comment montrée à ses professeurs ses « Horribles talents » qu'elle a appris par le seul et l'unique Frankenstein 


    Une fois que Esposito eu finit je me mis a penser pour essayer de réunir tout les éléments en espérant que cela me donnerait un idée de la personne qui s'en prenait a moi. Mais je fus tiré de mes penser par mes pensée par mon amie qui se pencha vers mon oreille et me chuchota.

    -Beckett, n’était pas prudent de voir si vous aussi vous avez des ennemies ? Regardez, la tueuse vous a envoyé deux messages, et honnêtement, je crois qu’il y a aussi un lien avec vous…avec tous mes respects, kate.

    -Tu as raison je vais commencer a y réfléchir même si je sais que sa ne va pas servir a grand chose vue tout les ennemis que j'ai.


    Lui répondis je sur le même timbre de voix. Javier me sourit et partit vers son bureau, Rick en profita pour me parler.

    -Voila je le savais il l'a connu à la fac il s'est bagarré avec un autre gars parce qu'il avait des visées sur elle mais comme la bagarre avec l'autre rival ne suffisait pas la fille en profite pour rajouter sa touche personnelle: le meurtre !

    - Du calme Castle on en aie pas encore sure.



    C'est a ce moment que le téléphone sonna, je décrocha.

    - Beckett !
    - …
    - Ok nous arrivons.


    Je raccrocha tout en levant je cria a l'équipe.

    - La faucheuse a encore frapper. Le meurtre c'est passer a Manhattan comme elle nous l'avait dit.

    J'écris l'adresse sur un morceau de papier et le fila a l'équipe. Je pris ensuite mon arme et ma veste me dirigea droit vers l'ascenseur suivit de Castle. Une fois en bas je courra vers ma voiture, monta dedans et démarra a fond les ballons avec le gyrophare qui hurlait.


HS: Sujet terminer la suite a Manhattan

_________________
Vive Castle et le couple Castle/Beckett


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://castle-rpg.forumgratuit.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Faucheuse à New-York [ Terminer ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Faucheuse à New-York [ Terminer ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apprentit Barman au New York city bar =)
» Empire State Club au New York
» New York Unité Spéciale
» Patinoire artificielle de l'hôtel New York
» Toy Fair International New York 2010 - 14 au 17 Février 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castle Forum RPG :: Ville de New-York :: Bronx-
Sauter vers: