Castle Forum RPG

Eh oui vous l'attendiez tous vous ne rêvez pas, Castle a été adapté en forum RPG ! Venez ici résoudre les enquêtes en compagnie de la belle et de la meilleure inspectrice de New-York ou avec l'écrivain le plus lu et envié de New-York...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un moment de réconfort [Rebecca]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Un moment de réconfort [Rebecca]   Dim 15 Mai - 22:12

Enfin de compte, J’ai survécu à ma première journée avec la nouvelle venue. Elle était si froide, si distante avec nous. Enfin bref, je ne la comprenais pas. Elle devait avoir ses raisons. Certes, elle s’est énervée quand je lui fais la remarque qu’elle était un agent sans humour. J’étais dure avec elle. Je m’en voulais spécialement. Elle m’avait l’air si fragile mais au fond elle a un tempérament de feu.

Voilà que je partis vers la salle de repos, je voulais me ressourcer boire un petit truc bien frais. A la longue, entre mes rapports de police, j’avais une petite envie de me détendre. Mais mes pensées repartirent vers la nouvelle. Mais pourquoi, je pensais encore à Elle. Oui, j’avoue, c’est une belle jeune femme mais à ce que je vois, elle ne m’apprécie pas autant.

Enfin arrivé devant la salle de repos, je la vois assise sur le canapé. Elle avait son visage entre les deux mains. Mon instinct me dit de faire retour en arrière tant pis pour la boisson. Mais mon cœur dit de la rejoindre.
Voilà que j’ouvris la porte et je m’avançai vers elle. Depuis quand j’écoutai mon cœur, pourquoi suis-je rentrer ? Je vais encore me faire incendier. Elle m’avait l’air si triste, si fragile. Je voulais la réconforter mais je me retiens. Je voulais prendre mes distances sinon elle va vraiment me détester dès la première rencontre. On dit que c'est mauvais signe.

Enfin, je m’approchai légèrement, restant au milieu de la pièce et lui dis :


Oh excusez-moi, de vous dérangez, je viens juste prendre une bouteille d’eau bien fraîche. Vous voulez quelque chose ?

Je pris ainsi ma bouteille d'eau au réfrigérateur et puis me retourna face à elle:


Oh faite, désolé pour tout à l’heure, je ne voulais pas vous vexer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca L. Anderson
Agent de liaison
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Lun 16 Mai - 4:24

    Rebecca rentra dans la salle de repos, énnervée et ferma la porte vociférant des mots incompréansible. L'attituve de Javier l'avait vraiment ennervée et il s'amusait déjà à la faire tourner en bourrique, même après quelques heures arrivée ici. Le problème était qu’il lui rappelait trop Marc et ça lui faisait tellement mal au cœur d’y repenser. A bout de force, elle s’assit sur une chaise et prit sa tête dans ses mains, ne pleurant pas mais elle était au bord des larmes. Becca eu de la chance, personne n'enttrait dans la salle de repos à ce moment là, elle aurait peut-être un moment de tranquillité avant de repartir faire sa dur à cuire et personne si froide. Elle priait pour que personne de l'équipe n'entre à ce moment là mais ce ne fut pas éxausé, Javier rentra comme de par hasard. Elle leva la tête et le regarda droit dans les yeux.

    « Oh excusez-moi, de vous dérangez, je viens juste prendre une bouteille d’eau bien fraîche. Vous voulez quelque chose ?
    - Hum, de l'eau s'il vous plait
    , dit elle, pas si froid que ça mais d'un ton très énnervé. »

    Elle soupira et remit sa tête entre ses mains et soupira, ne voulant pas engager une convertation sur le pourquoi du comment elle était dans cet état là. Il se tourna vers Rebecca mais elle ne le remarqua pas puisqu'elle avait encore sa tête entre ses mains, pensive.

    « Oh faite, désolé pour tout à l’heure, je ne voulais pas vous vexer…
    - Vous ne m'avez pas vexé.
    Mentit-elle froidement, se rappellant du moment. »

    Sa voix avait déraillée à la fin, elle était au bord des larmes. En faite, si il l'avait vexée mais ce n'était pas pour ça qu'elle était dans cet état : c'était qu'il ressemblait trop à Marc. Dans ses hatitudes comme dans la façon de draguer. Et puis Marc aussi était latino ... Avant qu'il ne meure dans ses bras...


HRP : Désolé c'est très court mais vu l'heure xD J'ai du mal ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Lun 16 Mai - 22:47

HRP: Pas de soucis!

Je lui proposai quelque chose à boire, c’était la moindre des choses. Il fallait que je démarre petit à petit, notre conversation. Pas besoin d’être profiler, pour apercevoir qu’elle n’allait pas bien. Sérieusement, je l’avais énormément énervé mais son attitude n’était pas correcte. Lorsqu’on vient rencontrer la première fois ses collègues, on ne leur parle pas si froidement et si méchamment.

Enfin, bref, j’étais curieux tout de même. Son comportement me rappelait moi après avoir quitté l’armée. J’étais sur les nerfs, froid avec les gens…ne voulant parler à personne et restant dans ma bulle. Je voulais tout simplement oublier les horreurs de la guerre. Finalement, j’ai rencontré mon meilleur pote et des tas d’autres personnes qui m’ont aidé. Je ne leur en voulais pas de l’avoir fait, au contraire, maintenant je me sens plus en harmonie avec moi-même. Enfin, je devais me concentrer davantage sur la charmante blonde se trouvant en face de moi. Elle continua tout de même à parler d’un ton énervé. Je n’ai pas fait la remarque et je lui apportai son eau tout en m’excusant.

Elle avait sa tête entre ses mains. Je posai donc la bouteille d’eau sur la table. Je savais qu’elle m’ignorait mais je pensai que c’était le bon moment pour mettre les points sur les i. Par ailleurs, elle venait de m’avouer qu’elle n’était pas vexée par mes propos. Je ne la croyais pas surtout la façon dont elle a réagi aux bureaux. Puis sa voix avait changée de tonalité vers la fin…Alors je rajoutai :


-Bien si vous n’êtes pas vexée mais il y a une chose me chiffonne, c’est votre comportement aux bureaux. Je ne suis pas profiler mais vous avez réagi de manière très spontané…


Puis je m’approchai d’elle, la faisant comprendre que je veux engager une conversation avec elle. Enfin, il voulait la rassurer, la mettre en confiance en lui parlant d’un détail de son passé :

-J’étais un homme sur les nerfs après mon départ de l’armée. Je cherchais la bagarre où il n’y en avait pas. Enfin pour vous dire que j’avais perdu un de mes meilleurs potes, il était un frère pour moi.

Ensuite je l’arrêtai, j’étais pensif ; je me rappelai des derniers moments de vie de mon ami…Puis je repris et lui dis clairement à Rebecca :

-Je sais que vous n’êtes pas à l’aise ici, et que c’est une nouvelle équipe et qu’il faut du temps pour s’y adapter. Je vais vous dire honnêtement ce n’est avec vos crises que vous y arriverez à gagner une place parmi nous. Je ne connais pas votre passé ou ce qu’il vous est arrivé mais ne nous en voulez pas à nous. On n’est pour rien dans cette histoire.


Enfin, j’attendis patiemment la réaction de la jeune blonde. J’espérais qu’elle se confie comme moi je l’ai fait. Cela pourrait améliorer nos rapports. Enfin avec elle c’était difficile à prévoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca L. Anderson
Agent de liaison
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Mar 17 Mai - 19:19

    « Je Hésita Becca, n’ayant pas l’habitude de parler de son passé. Il y a quelques mois … J’avais un collègue, avec qui j’étais très amie et dont j’étais secrètement amoureuse… A ce moment là, j’étais une chef d’équipe pas très performante puisque je venais juste d’être nommée patronne de cette équipe dont j’étais juste membre avant. Un jour, il y a eu une fusillade. Nous étions tout les deux, Marc et moi, contre une dizaine de tireur, et puis, il y a eu un moment ou nos chargeurs se sont complètement vidés, j’ai paniquée et Marc m’a dit de partir avant de se faire tuer. Je lui ai dis d’appeler des renforts et j’ai foncée tête baissée vers les tireurs ennemis. Marc a voulu me suivre pour m’aider mais je me suis retournée et je n’ai pas vu la balle qu’un tireur avait tiré vers moi, Marc lui l’a vu et s’est mit devant moi pour que je ne sois pas blessée. A ce moment la, les renforts sont arrivé, j’étais complètement paniquée et terrorisée devant le corps ensanglanté de Marc. Je me suis mise à pleurer, en le prenant dans mes bras. J’ai criée d’appeler les secours mais c’était trop tard, il était en train de…mourir dans mes bras. Les secours n’avaient pas le temps d’arriver pour le sauver : il avait prit une balle en pleins cœur pour moi. Je me souviens des derniers mots qu’il ma dit… Je me souviens de sa voix tremblante et moi, je n’osais même pas lui avouer mes sentiments alors qu’il mourrait dans mes bras. Il ma dit qu’il… »

    Rebecca avait une voix tremblante : elle avait décidée de se confier, c'était mieux comme ça et de plus, Javier l'intimidait presque. Presque.

    « Il m’a dit qu’il était fou amoureux de moi, qu’il aurait voulu se marier avec moi, avoir une famille nombreuse avec moi tant il me trouvait belle. Dit-elle, ayant du mal à parler. Il voulait même un chien, une grande maison avec un grand jardin où des enfants qui seraient les notre joueraient tous ensemble en harmonie. Et puis … Il m’a dit un petit « je t’aime » avant de fermer ses yeux pour toujours… J’ai poussée un cri et puis, on m’a forcée à me détacher du corps sans vie de Marc. J’étais en pleur, j’avais son sang partout sur moi et Victoire, une collègue et amie m’a prit dans ses bras pour pleurer avec moi la perte de Marc. Quelques jours plus tard, on l’a enterré. Je suis allée voir sa mère pour m’excuser mais elle m’a criée dessus me disant que c’était de ma faute si Marc était mort. Je crois qu’elle n’avait pas tord, si je n’avais pas fait ma forte tête en voulant aller arrêter les tireurs alors que j’étais sans défense, il ne serait pas mort … En faite je sais depuis quand je suis si méchante avec tout le monde, et surtout pourquoi. J’ai tellement peur d’aimer que je me renferme et je deviens si froide et colérique avec tout le monde…»

    Becca baissa les yeux, laissant quelques larmes s'échapper. Elle les essuya rapidement : personne ne devait la voir pleurer, c'était dans ses principes de vie. Elle lança un regard presque noir à Javier, il lui avait fait rappeler des moments très dur de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Jeu 19 Mai - 23:23

Voilà que j’écoutais attentivement ma collègue, j’avais mal pour elle. Je compatissais. Elle avait perdu un homme qu’elle admiré, son amoureux. Elle se faisait mal en essayant d’être différente de ce qu’elle est. C’est ainsi que j’ai pris sa main tout d’abord pour pas la brusquer. Je ne voulais pas être trop intrusif en la prenant dans mes bras. Puis je lui donnai un mouchoir tout en lui disant :

-Toutes mes condoléances, Agent Anderson. Je suis désolé pour cette perte…Je comprends votre réaction même si je pense que vous ne devez pas, vous faire autant mal. Comprenez-moi, il faut faire son deuil et passez à autre chose. Je sais que vous serez furieuse après moi mais pensez à cet homme qui a sacrifié sa vie, il veut vous voir heureuse et pleine de vie.

Je m’arrêtai quelques secondes, guettant la moindre réaction de sa part. Je ne voulais pas la blesser car elle souffrait déjà assez. Ainsi je continuai donc mon discours :

-Puis, ce sont les risques du métier aussi. Ce n’est pas votre faute, n’importe qui aurait pu être tué même si vous me diriez que je n’étais pas là pour le confirmer. On prend tous des risques.

Je voulais réellement la soutenir, c’était plus fort que moi. J’ai serré un tout petit peu plus sa main pour montrer que j’étais bien là avec elle. Au fond de moi, c’était assez étrange. J’affirme ; je ne suis pas quelque de si romantique et pourtant avec l’agent du FBI que je venais de rencontrer, j’étais si affectif. Je préfère faire connaissance, apprendre à mieux connaitre mes collègues et ensuite être amis avec eux….Mais c’était différent avec la jeune blonde. Comme si, la question ne se posait pas…Enfin, pour revenir à cette dernière, elle avait un regard bien noir. Et je devais la calmer assez rapidement, c’était pour son bien. On m’avait aidé à affronter le pire de moi-même et je m’en étais sorti, même si aujourd’hui, j’y pense toujours. Enfin je devais lui faire comprendre :

-Je suis vraiment désolé de vous avoir rappelé ces durs moments. Moi aussi, je me rappelle de ce qui s’est passé à l’armée. Chaque jour, j’y pense mais je pense aussi que la vie nous réserve encore beaucoup plus de choses. Restez vous-même comme Marc l’aurait souhaité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca L. Anderson
Agent de liaison
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Sam 21 Mai - 22:38

    Rebecca eu un frisson. Un frisson, quand Javier lui prit la main. Jamais depuis Marc, elle n'avait eu de frisson tel quel. Elle leva ses grandes prunelles verte emeraude vers Javier, qui avaient une lueur triste et pleines d'appels à l'aide. Oh oui. Elle avait besoin d'aide pour sortir de ce gouffre infernal qui la faisait tellement souffrir. Et personne n'y arrivait. Sauf Javier.

    « Toutes mes condoléances, Agent Anderson. Je suis désolé pour cette perte…Je comprends votre réaction même si je pense que vous ne devez pas, vous faire autant mal. Comprenez-moi, il faut faire son deuil et passez à autre chose. Je sais que vous serez furieuse après moi mais pensez à cet homme qui a sacrifié sa vie, il veut vous voir heureuse et pleine de vie.
    - Je ...
    Commença-t-elle. Je n'arrive pas à faire mon deuil. Je ne pas passer à autre chose et aimer quelqu'un d'autre que lui ! C'est impossible !»

    Rebecca commençait à se braquer. Les larmes brillaient comme des cristaux dans ses yeux mais elle s'empêchait de les faire couler : trop fière d'elle pour les montrer à Javier mais l'une d'elle coula quand même.

    « Puis, ce sont les risques du métier aussi. Ce n’est pas votre faute, n’importe qui aurait pu être tué même si vous me diriez que je n’étais pas là pour le confirmer. On prend tous des risques.
    - Si c'est de ma faute !
    Cria-t-elle les larmes aux yeux. C'est à cause moi qu'il est mort ! Vous ne comprennez pas ? Si je n'avais pas été si têtue et si je n'avais pas foncée tête baissée vers les tireurs, personne n'aurait été tué et il serait encore là ! Et puis je n'aurais surement pas été mutée ici ! Me*de ! »

    Elle lacha brulament la main de Javier et poussa un cris, d'une voix suraigue qu'elle aurait pu faire opéra. Becca se leva et essuya discrètement les larmes qui commençaient à couler le long de ses joues rosies par les larmes.

    « Je suis vraiment désolé de vous avoir rappelé ces durs moments. Moi aussi, je me rappelle de ce qui s’est passé à l’armée. Chaque jour, j’y pense mais je pense aussi que la vie nous réserve encore beaucoup plus de choses. Restez vous-même comme Marc l’aurait souhaité.
    - Je n'aurais jamais du vous en parler.
    Souffla-t-elle. »

    Elle se tourna et baissa la tête, tombant finalement à terre, en pleurs; ce qui était très rare chez elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Dim 22 Mai - 21:58

- Je ... Commença-t-elle. Je n'arrive pas à faire mon deuil. Je ne pas passer à autre chose et aimer quelqu'un d'autre que lui ! C'est impossible !»

-Je comprends….mais.


Je regardais la jeune femme. Elle ne pleurait pas mais des gouttelettes se formaient dans ses yeux. On avait l’impression que ces larmes étaient figées. Cela me rendait encore plus triste pour elle. Et puis ce contact…je me sentais tout drôle. Je ne saurais l’expliquer. J’écoutais attentivement sa réponse. Je ne voulais pas la froisser. Elle méritait au moins de ne pas être responsable de la mort de son collègue. Je connaissais ce sentiment et il était difficile de faire son deuil. J’essayais de la regarder droit dans les yeux, voir si on pouvait voir un soupçon de quelque chose. Voilà qu’elle m’avoua la vérité, elle a été mutée ici. Je comprenais mieux la raison de sa colère…

- Je comprends ce que vous ressentez Rebecca. De toute manière, si vous seriez restée sur place avec aucune munition, la probabilité que l’un des tueurs aurait pu vous tuer, soit vous ou soit votre collègue, est énorme. Cela ne sert à rien de se faire du mal. Je suis désolé d’apprendre que vous êtes mutée ici.


Puis, l’agent blonde, lâcha férocement ma main et se précipita dans un coin. Cette fois-ci, elle pleurait énormément et m’avoua qu’elle n’aurait pas dû se confier. Je devais la faire comprendre que j’étais avec elle sur ce coup et que je ne l’abandonnerai pas. Cela me faisait mal au cœur de la voir ainsi. Elle commença à tomber à terre, tête baissée. Mon premier instinct était de la prendre dans les bras, ce que je fis. Je tombai donc à terre puis lui posai sa tête sur mes épaules, et la serrant par la suite dans mes bras. C’était une inconnue mais mon cœur me disait autrement. Puis je lui murmurai tout doucement comme un adulte aurait fait à un enfant :

-Vous n’êtes pas seules, Becca. Je suis là et le serai pour vous. Mon équipe aussi. N’ayez aucune crainte, vous vous en sortirez petit à petit. La vie est courte...Faites-moi confiance. D’accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca L. Anderson
Agent de liaison
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Lun 23 Mai - 20:11

    « Je comprends ce que vous ressentez Rebecca. De toute manière, si vous seriez restée sur place avec aucune munition, la probabilité que l’un des tueurs aurait pu vous tuer, soit vous ou soit votre collègue, est énorme. Cela ne sert à rien de se faire du mal. Je suis désolé d’apprendre que vous êtes mutée ici.
    - J'aurais préféré mourir à sa place. J'aurais préféré le savoir en vie. Dit-elle froidement. Et j'ai été mutée ici car pour la collaboration, mon patron voulait mettre son meilleure agent.


    Rebecca plongea son regard froid dans celui d'Esposito et une fois au sol, elle fut étonnée du comportement qu'il eu. Jamais personne n'avait réagit comme ça avec elle depuis Marc. Elle enfouit sa tête dans le cou de Javier et sanglota doucement, frisonnant à chaque fois qu'il bougeait la main dans son dos. Décidement : il lui rappellait trop Marc, beaucoup trop.

    « Vous n’êtes pas seules, Becca. Je suis là et le serai pour vous. Mon équipe aussi. N’ayez aucune crainte, vous vous en sortirez petit à petit. La vie est courte...Faites-moi confiance. D’accord ?
    - Je ... Oui, d'accord... Susurra-t-elle, entre deux sanglots, tout de même étonnée de son comportement avec elle. Mer...merci...
    »

    Obtenir un merci de la part de Rebecca s'averrait très rare et il fallait en profiter à ce moment là. Becca tremblotta doucement et essuya ses larmes. C'était toujours comme ça lorsqu'elle parlait de Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Lun 23 Mai - 23:34

J’écoutais attentivement la jeune femme. Elle me répondait toujours froidement mais je comprenais ses raisons. Perdre une personne qu’on aime…c’était bien difficile. Puis surtout, on espérait que cette personne survive. C’est alors que je lui répondis :

-Je sais que vous auriez préféré le voir en vie mais lui aussi serait dans la même situation que vous à cet instant. Il se sentirait coupable de tout.
Un de mes amis m’avait dit après la mort de mon frère d’arme : si cette personne a sacrifié sa vie, il ne faut pas la gâcher, c’est là qu’on voit la véritable raison de vivre car maintenant le sacrifice montre la véritable valeur à vos yeux.


Je laissais tout de même Rebecca reprendre ses esprits. Alors, j’essayais de la calmer en la laissant dans mes bras. Elle était d’accord pour l’aide et me remercia. Elle me paraissait moins froide que tout à l’heure voire même plus confiante. De plus, elle frissonnait légèrement dans mes bras. Je me demandais si elle avait froid. C’est alors que je lui dis d’une voix calme et compatissante :

-Ne me remerciez pas. Je veux…Je …je. J’ai vécu des moments difficiles et je sais à quel point ça vous fait mal à l’intérieur, tout en lui montrant le cœur. C’est alors, que petit à petit, je la tire légèrement vers le haut pour la mettre debout. Puis, je profitai pour enlever ma veste et la lui donner.

-Vous aviez froid toute à l’heure. Mettez cette veste.

Puis face à elle, je la regardais d’un air si compatissant et je me suis dit que j’étais bien méchant avec elle pour son premier jour. Enfin, j’essuyai légèrement avec mon pouce ces larmes coulant sur sa joue, en attendant une réaction de sa part.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca L. Anderson
Agent de liaison
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Jeu 26 Mai - 20:02

Rebecca baissa les yeux et pleura doucement, les yeux toujours sur le sol froid.

« Un de mes amis m’avait dit après la mort de mon frère d’arme : si cette personne a sacrifié sa vie, il ne faut pas la gâcher, c’est là qu’on voit la véritable raison de vivre car maintenant le sacrifice montre la véritable valeur à vos yeux.
- Je ... Vous avez raison... Avoua-t-elle, vaincu. »

Rebecca sanglotta et rennifla doucement, jamais personne n'avait réussit à faire ça, à lui faire ouvrir les yeux. Elle secoua sa tête et ses cheveux d'or volèrent doucement : passant ensuite une main dans ses cheveux.

« Ne me remerciez pas. Je veux…Je …je. J’ai vécu des moments difficiles et je sais à quel point ça vous fait mal à l’intérieur.
- Oui. Souffla-t-elle. Très mal. Vraiment très mal... »

Lorsqu'il la releva, elle se colla contre lui, ne se sentant pas capable de rester debout sur ses jambes toutes seules. Elle sanglota dans ses bras et s'écarta doucement.

« Je...Je suis désolé, je ne sais pas pourquoi je vous parle comme ça... »

Elle baissa les yeux et il lui mit une veste sur ses épaules quand elle frissonna. Elle rougit et baissa la tête.

« Vous aviez froid toute à l’heure. Mettez cette veste.
- Hum... Merci... Souffla-t-elle. »

HRP : Désolé c'est court et j'ai pas fais la présentation habituelle pour les RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Ven 8 Juil - 14:37

Javier essayait tout de même de la consoler. Perdre un homme , qu’il soit un ami ou autre, il restait tout de même une personne importante à vos yeux. Il laissa Rebecca agir à sa manière, elle devait faire le deuil. Ce n’était pas d’oublier son amour pour cet homme mais d’accepter cette perte et de continuer à vivre avec… Enfin, elle devait savoir que Javier sera là à chaque étape de son deuil. Chose certain, Javier restait tout de même un homme fidèle en amitié. Pas besoin de le lui rappeler.

Lorsque la jeune femme se releva, elle resta tout de même près de lui. Javier se sentait bizarre. Quelques frissons apparurent. C’était un drôle de sensation….mais il se sentait bien près d’elle. Il lui répondit tout de même à la jeune femme lorsque celle-ci était désolé.


-Hey, ne sois pas désolé. Au contraire, si tu as besoin de parler, je serai toujours là. Viens, on s’assoit tranquillement sur le canapé.


Javier escorta Becca vers le canapé. Si la jeune blonde souhaitait discuter un peu plus longuement et tranquillement, elle pouvait le faire.

-J’insiste, si vous avez un besoin de quoique ce soit, parler ou autre, Javier vient à votre rescousse. Disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7… Voyez-vous, c’est mieux que dans certains magasins…


Il tentait de faire un léger humour, tentant de voir un léger sourire se dessiner. Enfin il attendit sa réaction…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca L. Anderson
Agent de liaison
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Dim 10 Juil - 15:57

    « J’insiste, si vous avez un besoin de quoique ce soit, parler ou autre, Javier vient à votre rescousse. Disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7… Voyez-vous, c’est mieux que dans certains magasins…
    - Merci Javier ... J'y penserais la prochaine fois ...
    »

    Rebecca sourit, la plaisanterie de Javier lui avait fait légèrement retrousser ses lèvres. Premier sourire qu'il devait voir depuis qu'elle était arrivée dans l'équipe. Elle pensa qu'il était tant qu'elle s'excuse pour son hatitude. Non, en faite, elle ne s'excuserait pas tout de suite : elle s'adoucirait et deviendrait peut être plus gentille. Elle s'excuserait peut-être un jour. Un jour.

    Tout à coup, se sentant attirée par Javier, elle s'approcha de lui et posa une de ses mains sur son cou. Elle se rapprocha un peu plus et elle posa ses lèvres sur celles du bel homme. Quand elle se rendit compte de ce quelle faisait, elle retira ses lèvres et sa main tout en se levant.


    « Je... je suis désolé, je ne sais pas ce qu'il m'a prit... Je ne recommencerais plus. »

    Elle commençait à repartir quand une main lui agrippa le bras. Elle sentit ses joues devenir rouge et inspira un grand coup avant de se retourner et de regarder Javier droit dans les yeux.


HRP : Désolé c'est court =/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Mar 12 Juil - 20:23

Javier était content de son humour. Bon il faut savoir que Javier avait plutôt un humour satirique. Mois romantique certes…Enfin, voir l’agent Anderson sourire…le jeune latino en redemanderait. Elle était absolument magnifique. Ces lèvres et puis ces joues qui remontent légèrement…Enfin, Rebecca était une belle femme… C’était bien dommage qu’elle soit aussi sévère avec elle-même. Nier ses sentiments…, le destin de Rebecca avait changé. Il espérait être amie avec elle, la connaître mieux. Au fond, elle devait être une chouette fille. Enfin, il n’était pas pressé. Lui aussi, il avait connu des drames et il a mis du temps à se pardonner.

Plongé dans ses pensées, Javier sentit soudainement une main sur son cou. C’était celle de la jeune femme. Elle était tout près de lui, sentant sa respiration accéléré, il sentit ses lèvres sur les siennes. Il était tout d’un coup téléporté dans un autre univers. Absorbé par ce baiser, il posa sa main autour de la hanche de la belle jeune femme, attirant davantage vers elle. Mais l’agent du FBI se retira tout en articulant :

« Je... je suis désolé, je ne sais pas ce qu'il m'a pris... Je ne recommencerais plus. »

Javier était tout de même un peu déçu. Ce baiser …on ressentait quelque chose d’inhabituel. C’était plus qu’un baiser…Enfin, l’inspecteur lui sourit et lui dit rapidement, tout en se levant et s’approchant d’elle :

-« Ne le sois pas. Il n’y a rien de mal…Ce n’est qu’un baiser. »

Enfin, il s’en voulait d’avoir dit ça mais il ne savait pas où se mettre. Pour elle, ce n’était peut-être rien du tout…Enfin, il était tout de même perdu. Il venait de la rencontrer et d’ailleurs sur des mauvaises bases… Mais celui qui ne tente rien n’a rien comme le dit si bien un proverbe. Javier s’avança aussi rapidement que possible et agrippa le bras de la jeune femme. Se retournant vers lui, il lui regarda droit dans les yeux et lui dit finalement :


-…ou pas. C’est peut-être plus qu’un baiser

Il lui caressa ses joues tout en remettant une mèche de ses cheveux en place. Puis il s’approcha d’elle, pour l’embrasser de nouveau et d’y gouter à nouveau ses lèvres, espérant qu’elle ne s’enfuirait pas ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca L. Anderson
Agent de liaison
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Mar 12 Juil - 20:43

    Lorsque Javier caressa ses joues histoire de remettre une de ses mèches de cheveux, Rebecca rougit et entre ouvrit la bouche pour répliquer quelque chose. Elle n'eu simplement pas le temps de dire quelque chose que Javier l'embrassa. Prise par surprise, elle arrêta le baisé et le regarda timidement. Elle replaça sa main derrière son cou le l'embrassa doucement. Elle sentit des mains se glisser sur ses fines hanches et sourit. Ca faisait longtemp qu'elle n'avait pas autant aimée une personne autre que Marc et elle était tombée amoureuse de Javier.

    Elle décola doucement ses lèvres et refugia sa tête contre le torse de Javier, soupirant de bonheur.

    « Je crois qu'on ne devrait pas faire ça... »

    Elle marqua une pause et réfflechit quelques secondes.

    « ... Mais je suis tellement bien dans tes bras Javier...»

    Elle leva la tête vers lui, les yeux pétillants de larmes et lui fit un beau sourire, en hochant la tête. Elle n'avait jamais eu un coup de foudre immédiat, même avec Marc qu'elle avait mit un an à aimer. Elle ferma les yeux et reposa sa tête sur le torse de Javier et attendit sa réaction, esperant qu'il reste. Elle était belle et bien amoureuse de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Mar 12 Juil - 21:28

Toujours autant admiratif devant la beauté de la jeune femme, Javier était plutôt heureux que la belle demoiselle reste avec lui. D’ailleurs, un sentiment ressurgissait en lui…Malheureusement c’était avec regret que ses lèvres détachèrent de la jeune femme. Il était déjà tombé amoureux mais jamais de cette manière. L’agent lui faisait ressentir d’autres sentiments...D’ailleurs, il regrettait de l’avoir parlé assez méchamment aux bureaux. Tout lui revenait. Il s’en voulait….d’avoir provoqué la belle blonde. D’ailleurs, cette dernière posa sa tête sur son torse tout en lui disant de stopper les baisers…Il avait une envie de la ré-embrasser. C’était tellement magique…qu’il ne voulait pas quitter ce rêve. Il lui répondit d’un air jovial:

-Oui, je pense que le commissariat n’est pas l’endroit rêvé pour faire de telles choses.

Javier resserra davantage Rebecca dans ses bras comme une peur qu’elle se volatilise. En fin de compte, elle lui dit qu’elle est bien dans ses bras. Il sourit. Lui aussi, il était aux anges d’avoir Rebecca dans ses bras. Etait-il en train de tomber amoureux ? Dire que cette fille l’a presque humiliée devant ses collègues… Il était en train d’y repenser à tout ça. Finalement, sans trop tarder, il lui répondit, en murmurant :

-Et moi donc, Becca.

Malheureusement, il était au commissariat et donc sur leurs lieux de travail. Rien qu’à cette idée, Javier ne voulait pas la laisser partir. Alors il eut la brillante idée de l’inviter un soir… pour mieux se connaître et mais surtout l’embrasser… Ah le petit Javier était un coquin… Dans une voix assez mélancolique, il lui dit :

-Malheureusement, nos collègues sont impatients de nous revoir…Enfin, ce n’est pas trop mon cas.


Il essayait d’ajouter une légère touche d’humour vers la fin…juste pour voir son si beau sourire. Puis d’une voix assez charmeur, il lui proposa :


-Mais la bonne nouvelle c’est qu’on peut profiter d’un autre moment, dans un autre lieu…Si bien sûr tu le souhaites, baby ? Je ne veux pas trop précipiter les choses…surtout avec ce que tu as vécu.

Il hésita. Il ne voulait pas trop la brusquer. En tout cas, il attendit la réponse de la jeune femme, il espérait juste une chose, ne pas la blesser à nouveau…car c'est certain il avait des sentiments pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rebecca L. Anderson
Agent de liaison
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Mar 12 Juil - 22:01

    « Malheureusement, nos collègues sont impatients de nous revoir…Enfin, ce n’est pas trop mon cas.
    - Moi non plus ... Et puis, si on tarde de trop, ils vont se demander ce qu'on fait ! »


    Rebecca lui offrit un grand sourire et se détache doucement de lui, prenant une de ses mains.

    « Mais la bonne nouvelle c’est qu’on peut profiter d’un autre moment, dans un autre lieu…Si bien sûr tu le souhaites, baby ? Je ne veux pas trop précipiter les choses…surtout avec ce que tu as vécu.
    - Tu ne précipite rien ... Souffla-t-elle. Je sais ce que je fais. »


    Elle fit un clin d'oeil à Javier et sourit, lachant doucement sa main. Elle l'embrassa furtivement et le regarda avec ses magnifiques yeux. Rebecca se retourna et attrapa la bouteille d'eau qu'il lui avait donné quelques temps auparavent et qui était posé sur le meuble près d'elle. Elle posa sa main sur la poigné de la porte et la tourna doucement. Avant d'ouvrir la porte qui menait de la salle de repos aux bureaux, elle se retourna et lui offrit un grand sourire.

    « Ce soir chez moi ? »

    Elle hocha la tête et lui sourit doucement, un frêle sourire qui montrait la fragilité qu'elle gardait pour elle.

    « J'habite le Quartier du Queens à la Résidence Rego Park, appatement 14. »

    Rebecca ouvrit la porte et reprit son air sévère et sortit de la salle, en lançant un clin d'oeil à Javier.


HJ : Finis ou pas ? On peut continuer à mon appartement si tu veux ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Javier Esposito
Détectives
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   Mar 12 Juil - 22:29

Il adorait ses échanges de regard et ses réponses. Enfin, il était soulagé de savoir que pour elle tout allait bien. D’ailleurs, la jeune blonde se sépara de lui et se dirigea vers la porte. Il était perdu par ce manque de proximité. Comme une drogue, on devient vite en manque. Enfin, elle lui proposa de venir chez elle. Il n’allait pas refuser tout de même. Au contraire, il était bien heureux…Sans hésitation, il lui répondit :

-Je ne dirais pas non pour cette invitation. Alors oui, évidemment.


Tout en étant aux anges par cet invitation, Javier se rappela qu’il ne connaissait pas l’adresse de la jeune femme. Avant qu’elle sorte de la salle, il lui demanda, avec un large sourire :


-Becca ? Euh…quelle est ton adresse ?

- J'habite le Quartier du Queens à la Résidence Rego Park, appatement 14.

-Noté,
lui dit-il, comme un enfant heureux recevant ses cadeaux de Noel.

Cette femme ne cessait de l’impressionner car elle reprit son air habituel tout en lui lançant des regards complices. Finalement, il l’aimait énormément !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un moment de réconfort [Rebecca]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un moment de réconfort [Rebecca]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit moment de réconfort.^
» Rebecca (livre et adaptations)
» Les romans de Rebecca Ryman
» [Oh! éditions] La beauté du mal de Rebecca James
» moment éphémère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Castle Forum RPG :: Commissariat :: Salle de repos-
Sauter vers: